Franc Muller – Avocat licenciement, Paris

 

La clause de non-concurrence est stipulée dans l’intérêt des deux parties

Lorsque le contrat de travail d’un salarié est rompu, la question de l’existence d’une clause de non-concurrence, puis de sa validité, vient rapidement à se poser.

Cette clause constitue pour le salarié une entrave à sa liberté du travail, puisqu’elle réduit ses possibilités de retrouver un emploi dans une entreprise concurrente, de sorte qu’il ne peut valoriser utilement l’expérience professionnelle qu’il avait acquise, auprès d’un employeur qui serait intéressé au premier chef.

Elle s’applique auss