Par Franc Muller – Avocat rupture conventionnelle, Paris<